Interview Pascal POUDENX

Jul 24, 2019

Interview Ambassadeur de Promotion 1998 – Pascal Poudenx

Bonjour Pascal, tu as endossé le rôle d'ambassadeur de promotion pour l'anniversaire des promotions en "huit" cette année. Peux-tu te présenter ? 

Bonjour Hugo. Mon nom est Pascal Poudenx. Je suis originaire d'Aulnay-Sous-Bois dans la région parisienne et ai grandi à côté de Toulouse où j'ai suivi deux années de formation universitaire générale avant de rejoindre en 1995 (époque ou les inscriptions se faisaient peut-être encore par Minitel 😉) ce qui s'appelait l'École Supérieure de l'Energie et des Matériaux (ESEM). J'ai eu la chance de faire partie du bureau des élèves et de participer à l'organisation d'activités telles que les week-end d'intégration, soirée du beaujolais, soirée de noël etc...  Après avoir suivi la filière Véhicules et Systèmes Energétiques, j'ai reçu mon diplôme en 1998. Ensuite, c'est grâce à un stage de dernière année à l'Université d'Alberta au Canada que j'ai pu m'installer en Amérique du Nord où j'ai ensuite fait une maîtrise et ai travaillé en recherche universitaire avant de déménager encore plus à l'Ouest à Vancouver. Après avoir travaillé dans la planification des transports pour l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2010, je travaille maintenant dans le développement et la gestion d'aéroports où mon rôle est d'utiliser des outils de simulation et de réalité virtuelle pour optimiser les opérations.

Nous parlions du rôle d’ambassadeur dans l’article précédent, comment décrirais-tu ton rôle d'ambassadeur de promotion pour cet événement ? 

Je me suis retrouvé ambassadeur par hasard. Au mois d'Août, j’ai ressorti mes vieilles adresses emails et ai envoyé un petit mot à une douzaine de mes anciens camarades pour leur passer le bonjour à l’occasion des 20 ans de notre promo et en suggérant que ça serait peut-être sympa de se revoir. Nous avions déjà fait ça pour les 10 ans de notre promo et la réponse fut très enthousiaste. Du coup, j’ai contacté Polytech pour leur faire savoir que nous comptions revenir et ils m’ont mis en contact avec toi, Hugo. Et coup de chance, cette année ViaPolytech avait dans l’optique de créer ce rôle d’ambassadeur de promotion. Nous avions pour mission (assez simple) de reprendre contact avec nos anciens camarades et de relayer les infos des organisateurs du gala au reste de ma promo. Nous avons également eu le plaisir de pouvoir valider le programme et les activités proposés par les ambassadeurs et ViaPolytech.

Combien de temps as-tu consacré à cette tâche ? 

Relativement peu de temps je dirais. Nous avons eu quatre téléconférences d’une heure avec les autres ambassadeurs entre septembre et début décembre et de mon côté, je passais peut-être une heure par semaine pour garder mes anciens collègues au courant et essayer d’en retrouver d’autres grâce à LinkedIn. Mais c’était tellement sympa de pouvoir rediscuter avec des amis d’il y a 20 ans que tout cela fut un plaisir, certainement pas une corvée. Et à noter que sur le papier, je n’étais surement pas le mieux placé pour devenir ambassadeur vu que je ne suis plus sur aucun media sociaux depuis une dizaine d’années. Pour l’occasion j’ai réouvert un compte LinkedIn mais tout ça pour dire qu’il n’y a pas besoin d’être hyperconnecté pour être ambassadeur, il faut juste l’envie de revoir des anciens amis.

Qu'as-tu pensé de l'anniversaire de promotion 2018 ? 

Personnellement j’ai passé un weekend fantastique et aux dires de mes collègues qui ont pu nous rejoindre, c’est un sentiment que nous avons tous partagent. Curieusement, j’ai un souvenir vivide de ma cérémonie de diplôme puis du gala en 1998 ou il y avait un groupe de 1978 et un de mes collègues avait fait la réflexion que c’était sympa que ces « vieux » soient revenus pour faire la fête. Et puis boum, 20 ans plus tard, les vieux c’est nous ! 
On ne s’en rend pas nécessairement compte quand on vient juste de sortir de l’école, mais pendant les trois années passées ensemble, on crée des liens qui nous marquent. Ensuite la vie nous fait prendre des directions différentes, on se perd de vue pendant plusieurs années, mais il semblerait dans pas mal de cas que l’on ne s’oublie jamais complètement, 
Les autres joies du gala ont été de revoir nos anciens professeurs, de discuter avec la nouvelle génération de diplômés, et de partager un peu de notre expérience avec ceux qui étaient intéressé. 

Est-ce que tu recommanderais ce rôle aux diplômés en "9" ? 

Si vous avez des bons souvenirs de votre période à Orléans et avez envie de revoir vos amis même ceux que vous avez perdu de vue, le rôle d’ambassadeur est une occasion à saisir. Mon conseil, prenez-y vous à l’avance, en début d’été, afin d’avoir le temps de retrouver les contacts et de permettre aux gens de s’organiser, surtout ceux qui viennent de loin.  


En tout cas merci Pascal pour ton implication, ce fût un plaisir pour ViaPolytech de travailler avec toi à l’organisation de cet événement. 

Interview réalisée par Hugo Pley-Leclercq
Avec Pascal Poudenx Promotion 1998


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.